Publié le : 09 juin 20214 mins de lecture

Le camping est considéré par la plupart des Français comme moyen de se rapprocher de ses voisins. Au début destiné à la classe populaire, il sait de nos jours ouverts à toutes les couches de la société. Quels types d’hébergement rencontre-t-on dans ces établissements ? Et quelle est la réglementation ?

Le camping traditionnel

Si de plus en plus de vacanciers préfèrent le camping durant leurs séjours, curieusement, il devient de plus en plus compliqué de se loger dans un camping de base. Un réel bouleversement est intervenu dans tout le secteur du camping et depuis plusieurs années, la gamme s’est visiblement étendue, et ce, indépendamment du nombre d’étoiles. Peu de campings accordent encore beaucoup d’importance aux tentes. Les emplacements qui leur étaient auparavant réservés abritent désormais des camping-cars et l’espace « tentes » est ramené à une petite partie. Si cette observation attriste les adeptes nostalgiques, il apparaît que le réaménagement du mode d’hébergement a grandement contribué à l’augmentation du nombre de visiteurs sur les domaines 3 étoiles. Dorénavant, tout le monde profite de sa propre salle de bain, cuisine et w.c. dans son hébergement.

En matière de détente et de distraction, de véritables initiatives ont été prises dans ce domaine également. Que ce soit pour les enfants ou les adultes, la surveillance et le cadre de vie se sont considérablement renforcés. Les hébergements en camping dits « de base » ne sont vraiment plus aussi élémentaires.

Les formes modernes du camping

Pour répondre à une demande de plus en plus exigeante, on retrouve donc de nos jours le camping de luxe. Bien que cet amalgame de mots semblait inimaginable quelques années auparavant, le camping était principalement lié aux couches ouvrières, aujourd’hui par contre, il séduit toujours plus et arrive même à empiéter sur le domaine des grands hôtels. Centre de thalasso, Spa, zone aquatique dernier cri, discothèque, team d’animation, installations sportives de haut niveau et hébergement digne d’un hôtel de luxe sont ainsi en mesure de satisfaire une clientèle des plus exigeantes. On retrouve également des campings de plus en plus insolites qui offrent des hébergements singuliers tout en respectant la nature. On retrouve dans cette classification le « glamping », provenant de l’association de deux termes : glamour et camping. Mais ils existent aussi des cabanes perchées dans les arbres.

Pour les plus pointues en termes du respect de la nature, il est possible de séjourner dans un camping écologique. Dans ce genre d’établissement, en fait très attention à la gestion des déchets et à la consommation d’énergie.

Les règles fondamentales

D’une façon générale, les règles en camping sont calquées sur celles des habitations en commun. Bien évidemment, chaque campeur doit respecter son voisin. Les bruits qui peuvent gêner ne sont pas admis. Ainsi, les fermetures des portières ou des coffres doivent être réalisées avec discrétion. Il doit aussi entretenir la propreté de sa résidence et de son entourage. Les directives données par le gestionnaire ou ses auxiliaires doivent être respectées par tous. Les personnes qui souhaitent y vivre doivent présenter leur pièce d’identité conformément aux exigences de la police. Elles doivent également s’acquitter d’une redevance à leur arrivée. Si les campeurs accueillent des visiteurs, ils doivent informer les gestionnaires et recevoir leur autorisation. Une grande majorité des campings acceptent les animaux de compagnie, mais à condition de soumettre des dossiers qui prouvent leur bon état de santé. Bien évidemment, les animaux dangereux comme les tigres ou encore les caïmans sont bannis dans ces espaces.